Chorus Pro

L’outil de dématérialisation des fournisseurs de la sphère publique

La dématérialisation des factures est devenue obligatoire pour toutes les entreprises fournissant les administrations publiques (État, collectivités locales et établissements publics) depuis le 1er janvier 2020. La plateforme Chorus Pro a été construite et déployée par l’AIFE, entre 2016 et 2020, pour répondre à cette obligation législative. Elle intègre également les échanges dématérialisés des frais de mémoires de justice par les experts et les demandes de remboursement des taxes sur les produits énergétiques et le gaz naturel pour les agriculteurs.

2021, l’année de tous les records !

En 2021, le volume de factures dématérialisées traitées par Chorus Pro s’élève à plus de 68 millions de factures (soit une croissance de 25% par rapport à l’année 2020, première année d’ouverture de la plateforme à toutes les entreprises, fournisseurs des entités publiques). Cette croissance concerne tous les mois de l’année 2021, avec un record en décembre où plus de 6,7 millions de factures ont été traitées.

Depuis l’ouverture du service début 2017, ce sont donc désormais plus de 200 millions de factures dématérialisées qui ont été traitées par Chorus Pro.

En 2021, 730 000 entreprises ont envoyé au moins une facture à la sphère publique, via Chorus Pro. Les modes de transmission diffèrent selon la taille des entreprises. La moitié des factures a été envoyée en EDI (Échange de Données Informatisé), principalement par les grandes entreprises et les entreprises de taille intermédiaire (ETI). 14% des factures ont été transmises en mode API (Application Programming Interface – interface de programmation), à travers un progiciel de gestion, et 36% ont été saisies directement en mode portail, en majorité par les entreprises de plus petite taille (PME et TPE).

Par ailleurs, même si les formats UBL (pour les envois en EDI) et PDF restent très largement majoritaires, la principale progression en matière de format concerne le format Factur-X. qui passe de moins de 1% à plus de 2% des factures, soit de 400 000 à plus de 900 000 factures en 2021.

La gouvernance des évolutions : une instance de pilotage mutualisée (IPM) plus représentative

L’année 2021 a été l’occasion de lancer un nouveau cycle des évolutions de Chorus Pro (cycle 5) pour tenir compte des besoins exprimés par les utilisateurs dans le cadre de l’instance de pilotage mutualisée (IPM), organe de gouvernance représentatif de l’ensemble des parties prenantes, c’est-à-dire des représentants de la sphère publique (collèges État, collectivités territoriales et établissements publics), de la sphère privée à travers les 3 collèges du club Chorus Pro (voir ci-après) et du Forum National de la Facturation électronique (FNFE-MPE).

Ce nouveau cycle s’appuie sur les thématiques retenues en fin de cycle 4 : gestion des rejets, facturation intra sphère publique et autres évolutions.

L’IPM a lancé un appel à propositions en début d’année, centré sur les thématiques identifiées. 25 demandes d’évolutions, issues de ces propositions ont été retenues dont 18 sur le seul sujet très attendu de l’amélioration et de la clarification de la gestion des rejets. Présentées en juin 2021 par les demandeurs, elles seront analysées lors d’ateliers de travail planifiés sur le second trimestre 2022.

Par ailleurs, le club Chorus Pro a intégré fin 2020 l’Instance de Pilotage Mutualisé (IPM) afin de renforcer l’écoute et la prise en compte des attentes des entreprises dans le processus des demandes d’évolutions. Pour sa première année de participation à ce processus, le club a largement contribué au cycle 5 de l’IPM en portant un peu plus de la moitié (13 sur 25) des demandes instruites dans la première phase de ce cycle.

Ce club, lancé à l’automne 2020, est réservé aux entreprises fournisseurs des entités publiques et leurs intermédiaires. Il a pour objectif d’être à l’écoute au plus près des besoins des utilisateurs Chorus Pro et de proposer un réseau d’échange ouvert et convivial. Il est structuré en 3 collèges : les fournisseurs, les éditeurs de logiciels et opérateurs de dématérialisation, les tiers institutionnels (experts-comptables, fédérations professionnelles…).En 2021 le club a connu une croissance du nombre de ses membres de 82%, atteignant fin 2021 environ 2 000 membres.

L’accompagnement : un enjeu toujours essentiel

L’accompagnement, mis en place depuis 2017 à destination des entreprises basculant dans l’obligation de dématérialisation de leurs factures, s’est renforcé depuis 2020 avec l’arrivée massive des microentreprises pour les aider à résoudre de la façon la plus adaptée les difficultés auxquelles elles pouvaient être confrontées. Dans le contexte de crise sanitaire, l’AIFE n’a pas pu poursuivre les déplacements sur le territoire à la rencontre des utilisateurs de Chorus Pro. Le dispositif d’accompagnement a donc été aménagé avec une démultiplication des actions réalisées à distance, tel que l’accompagnement personnalisé en mode « classe virtuelle » qui s’est ajouté aux formations en mode webinaires, déjà organisées depuis 2017.

En 2021, l’AIFE a ainsi animé 89 sessions de webinaires permettant la formation de 3 883 participants (dont 1 098 agents publics et 2 785 fournisseurs), avec un taux de satisfaction global de 93%. Ces formations étaient réparties en 8 thématiques couvrant l’ensemble des fonctionnalités de Chorus Pro. L’AIFE a aussi organisé en 2021 des classes virtuelles auprès de 659 entreprises, dont 77% de PME ou de microentreprises.

Tweet newsletter Chorus Pro
Tweet newsletter Chorus Pro

Tweet du 18 mars 2021 relayant la newsletter Chorus Pro et présentant les images d'illustration des différents articles composant la newsletter.

Le nouveau portail Chorus Pro : fin des travaux préparatoires

En 2021 des travaux importants ont été menés afin de faire largement évoluer le Portail Chorus Pro, autour des objectifs suivants :

  • Améliorer l’ergonomie et simplifier le langage utilisé
  • Accroître l’accessibilité
  • Améliorer la fiabilité et les performances : limiter les indisponibilités et répondre à l’accroissement de l’usage tout en préservant la qualité de service
  • Simplifier les processus d’inscription et de gestion des structures
  • Faciliter l’intégration de nouvelles fonctionnalités, notamment issues de la Transformation Numérique de la Commande Publique et anticiper la généralisation de la facturation électronique interentreprises.

L’AIFE a continué par ailleurs de s’appuyer sur de multiples relais afin de démultiplier cet accompagnement comme avec l’ordre des experts-comptables, les Chambres de Métiers et de l’Artisanat, l’U2P, la CPME, le MEDEF et de nombreuses fédérations professionnelles (FFB, CAPEB, FNTP, UNSFA…), qu’il convient tous de remercier très chaleureusement.