Régine Diyani

Pour l’AIFE, l’année 2017 restera l’année de Chorus Pro et de la mise en service de la facturation électronique.

Cette étape vers une offre de service au profit de l’ensemble de la sphère publique représente également une étape charnière dans l’évolution du Système d’Information Chorus, depuis la première vague de déploiement de Chorus cœur, en juillet 2008.

Initialement prévu pour seulement 25 000 utilisateurs ministériels, le SI Chorus compte en effet, fin 2017, plus de 600 000 utilisateurs, agents de l’État, agents des collectivités locales et des établissements publics, ou entreprises, fournisseurs de la sphère publique. Ce nombre devrait doubler d’ici trois années, avec la généralisation de la facturation électronique aux ETIs, puis aux PMEs et enfin, en 2020, aux TPEs.

 
Mais l’année 2017 est aussi celle durant laquelle l’innovation a été au cœur des projets menés par l’AIFE, dans un objectif toujours renouvelé de simplification, d’optimisation et de mutualisation.

L’intelligence artificielle a permis d’améliorer et de renforcer le support de Chorus Pro. La plupart des applicatifs du SI Chorus se déclinent ou vont bientôt se décliner en version mobile. Le dernier grand projet mené par l’AIFE, le projet « service DUME », a été conduit en mettant en œuvre une démarche et une méthode innovante de développement agile.

Vecteur de performance publique, le SI Chorus est plus que jamais ancré au cœur de la modernisation de la fonction financière et facilite la marche vers la digitalisation des entités publiques, et vers toujours plus de simplification pour les entreprises.

Schéma du Système d'Information ChorusSchéma du Système d’Information Chorus

Au travers de ce rapport d’activité de l’année 2017, ce sont les années à venir qu’on entrevoit et les projets de modernisation des administrations publiques auxquels l’AIFE veut s’associer pleinement : les réussites d’aujourd’hui sont les défis de demain.