Au service des ministères

Temps de lecture estimé : 6 minChorus et Chorus Formulaires

Chorus et Chorus Formulaires

Cœur historique du Système d’Information Chorus, les applications Chorus et Chorus Formulaires sont destinées aux acteurs de la fonction financière de l’Etat, au sein des ministères et des directions réglementaires. Chorus permet d’assurer depuis 2012 l’ensemble des fonctions budgétaires et comptables de l’État, ainsi que la production des comptes de l’État certifiés par la Cour des comptes dès 2012.

Ces applicatifs ne cessent toutefois d’évoluer depuis lors. Le partage des besoins, la recherche du consensus et l’association des représentants des utilisateurs à la prise de décision constituent les principes directeurs du dispositif de gouvernance des évolutions du système d’information Chorus. Sur la base d’un cycle annuel, les évolutions proposées par les utilisateurs sont analysées dans le cadre de groupes de travail associant les ministères, les directions règlementaires et l’AIFE, et dont le mode de fonctionnement a été renforcé depuis 2017.

Une part significative des évolutions arbitrées dans le cadre du cycle 9 (année 2018) – voir schémas ci-après – porte sur l’optimisation du processus de gestion de la dépense (dans le cadre de la dématérialisation généralisée des engagements juridiques et des factures), l’enrichissement et la rationalisation de l’offre de restitutions de pilotage et opérationnelles, la gestion des tiers, les recettes non fiscales, la gestion des actifs, et la tenue du référentiel immobilier et des habilitations, ainsi que sur la tenue des comptabilités.

Par ailleurs, dans le cadre d’un groupe de travail dédié, un exercice d’expression de besoins en matière décisionnelle a été mené en 2018. Il conduit aujourd’hui en un plan d’actions en termes d’amélioration de l’existant, d’extension des sources de données, de réflexion sur les indicateurs de suivi, et d’expérimentation de nouveaux outils décisionnels.

Le maintien en condition opérationnelle

L’AIFE est en charge des évolutions et du Maintien en Condition Opérationnelle (MCO) de Chorus, ce qui signifie en particulier :

  • traiter les sollicitations ministérielles et suivre les niveaux de services du fonctionnement permanent applicatif et technique ;
  • maintenir un dialogue avec les supports ministériels ;
  • maintenir un dialogue avec les Directions des Systèmes d’Information (DSI) ministérielles et la Direction Interministérielle du Numérique et des Systèmes d’Information et de Communication (DINSIC) ;
  • piloter l’exploitation du SI Chorus en collaboration avec le Centre d’Exploitation Chorus (CEC) de la DGFIP ;
  • optimiser la maîtrise des risques relatifs à la sécurité et aux habilitations ;
  • recenser, analyser les demandes d’évolution et permettre aux ministères de les prioriser ;
  • piloter l’analyse des anomalies remontées par les utilisateurs, tester les correctifs puis piloter leur mise en production ;
  • assurer la conception et le développement des évolutions, leur recette puis piloter leur mise en production ;
  • surveiller l’intégration des flux dans Chorus ;
  • communiquer auprès des utilisateurs en cas d’incident ou d’indisponibilité d’un composant de Chorus.

Le support aux utilisateurs

Le dispositif de support est au cœur du maintien en condition opérationnelle du système d’information Chorus, au bénéfice de tous les utilisateurs.

Une convention de services ministérielle a été formalisée afin de permettre la professionnalisation des relations entre les différents acteurs intervenant au sein de la chaîne de support Chorus.

Les activités récurrentes de support et de maintenance du Système d’Information Chorus sont réalisées avec l’appui de prestataires extérieurs, sous le pilotage de l’AIFE.

Quelques chiffres de 2018

Fin décembre 2018, 22 063 utilisateurs étaient déclarés dans Chorus et 36 516 utilisateurs étaient activés dans Chorus Formulaires, soit un total de 58 579 utilisateurs.

Pendant la période de fin de gestion, jusqu’à 13 000 utilisateurs se sont connectés simultanément à Chorus.

Chorus a permis de régler en 2018 plus de 10,1 millions d’actes de dépenses pour un montant des paiements de plus de 223 milliards d’euros (hors avances aux collectivités locales).

Plus de 767 000 nouveaux bons de commande ont pour cela été saisis dans Chorus, de même que près de 690 000 nouveaux marchés rien qu’en 2018.

Dans le même temps, près de 4,7 millions de formulaires ont été créés en 2018 grâce à l’application Chorus Formulaires.

S’agissant de l’infocentre, 1 059 utilisateurs se sont connectés en moyenne chaque jour en 2018, et plus de 980 000 restitutions ont été exécutées. A elles seules, les restitutions budgétaires représentent plus de 88 % de l’activité de l’infocentre.

Le portail DIAPASON

Portail interministériel, construit et animé par l’AIFE depuis 2010, Diapason offre aux utilisateurs du SI Chorus une plateforme d’information et d’échanges, un espace formation et une base de connaissances des règles, des usages et des bonnes pratiques liés à Chorus.

Diapason se veut avant tout un « vecteur instantané de communication et d’échanges » entre les différents ministères et en leur sein, afin de partager les expériences, et de faire bénéficier la communauté Chorus de pratiques éprouvées.

Le portail Diapason connait environ 200 000 visites chaque année, et plus d’un million de pages vues.

La formation

En matière de formation, les travaux d’ingénierie récurrents sont principalement orientés vers la mise à jour des supports existants et la création de didacticiels et de nouveaux supports quand cela s’avère nécessaire. En 2018, 877 stagiaires ont été formés au cours de 96 sessions dispensées.

Le taux de satisfaction des formations dispensées par l’AIFE n’a cessé de progresser avec aujourd’hui un niveau de satisfaction de 87,57 % des stagiaires formés.

De plus, l’AIFE a continué de fournir, comme chaque année, des centaines de jeux de données aux ministères pour les bases-école Chorus Cœur et Chorus Formulaires, afin qu’ils puissent dispenser eux-mêmes des formations à leurs agents.

Le dispositif de certification des formateurs ministériels continue, quant à lui, d’être actif et les campagnes de certification se sont poursuivies. Depuis le lancement de ce programme en 2012, 119 candidats ont obtenu la certification AIFE.

Enfin, l’espace formation du portail Diapason demeure l’outil principal d’échange entre l’AIFE et les acteurs de la formation au sein des ministères. Des évolutions lui sont apportées régulièrement.