Le SIFE

Le Système d'Information Financière de l'État (SIFE)

Le Système d’Information Financière de l’Etat (SIFE) regroupe l’ensemble des applications ministérielles et interministérielles qui interagissent avec le Système d’Information budgétaire et comptable de l’État.

Les applications du SIFE

Le SIFE est actuellement constitué d’environ 250 applications qu’on peut caractériser de la manière suivante :

  • des applications ministérielles métiers qui produisent de l’information donnant lieu à de l’exécution budgétaire et comptable (ex : gestion des taxes d’urbanisme, gestion des subventions de la Politique de la Ville) ;
  • des applications ministérielles financières dont le périmètre fonctionnel n’est pas couvert par Chorus (ex : gestion des régies d’avance et de recette) ;
  • des applications des ministères économiques et financiers participants de la tenue de la comptabilité générale de l’État (ex : applications de recouvrement des recettes fiscales de l’État, applications de gestion de trésorerie et de la dette) ;
  • des applications de gestion de référentiels transverses à la fonction financière de l’Etat (ex : application TANGO de la direction du budget, nomenclature budgétaire de l’État, référentiel des collectivités) ;
  • des outils décisionnels qui croisent des données métiers et financières à des fins de pilotage opérationnel.

Un processus de rationalisation du SIFE a été engagé voilà près d’une dizaine d’années à l’occasion du déploiement de Chorus. Ce processus, piloté par l’AIFE au travers de la mission urbanisation, se poursuit en tenant compte des transformations des SI ministériels et de l’écosystème Chorus.

En dehors des activités récurrentes, comme la révision périodique des contrats de progrès ministériels qui formalisent les trajectoires applicatives des applications du SIFE, les travaux de la mission urbanisation de l’AIFE comprennent l’instruction des demandes d’interfaçage au SI Chorus, au regard des critères d’opportunité, de faisabilité et de retour sur investissement. La mission urbanisation a également en charge des chantiers d’étude d’opportunité, de faisabilité ou d’impact visant à rationaliser ou améliorer l'interopérabilité entre les différents composants applicatifs du SIFE.

Positionnement des applications du SIFE sur le POS SI des services publics français

L’AIFE veille à ce que chacune des demandes d’évolution émanant des ministères ou des directions réglementaires (DB, DGFiP), concernant les applications du SIFE, respecte les principes généraux d’urbanisation mis en place sur la zone Finances et s’inscrive dans une logique de simplification et/ou de rationalisation.

Nombre d’applications du SIFE / ministères

Cette démarche, initiée en 2008 avec la mise en place des premiers contrats de progrès ministériels, a permis de contribuer significativement à l’atteinte du retour sur investissement de Chorus en simplifiant le « paysage applicatif » des ministères, via le dé-commissionnement de nombreuses applications informatiques au profit du SI Chorus. Les contrats de progrès font régulièrement l’objet d’une révision avec chacun des ministères.

Nombre d'applications ministérielles éteintes fin 2017 au profit du SI Chorus

76

Au cours de l’année 2018, les contrats de progrès des ministères de l’Agriculture, de l’Intérieur, des Affaires étrangères, de la Transition écologique et solidaire ont fait l’objet d’un travail de révision pour tenir compte des transformations des SI ministériels et du SI Chorus.

Les travaux d’urbanisation comptable se sont poursuivis en 2018 avec l’interfaçage en mode CRE (Compte-Rendu d’Evènement) de l’application CADRAN de la DGFIP, ainsi qu’avec le raccordement des applications CENTAURE (DGFiP) et du nouveau système de liquidation de la Solde de la Gendarmerie Nationale, AGORH@ SOLDE à la comptabilité de l’Etat.

Des travaux d’étude ont été engagés avec le ministère de l’Intérieur et la DGFIP en vue du raccordement à Chorus de l’application ALICE, destinée à simplifier et à automatiser la gestion du fonds de compensation de la taxe sur la valeur ajoutée (FCTVA). Par ailleurs, les travaux d’étude des modalités d’interfaçage à Chorus se sont poursuivis avec la DAE concernant le projet APPACH (SI Achat) ainsi qu’avec le ministère des Affaires étrangères concernant le projet CROCUS (Gestion des dépenses et des recettes à l’étranger).