Le SIFE

LE SIFE

Le Système d’Information Financière de l’Etat (SIFE) regroupe l’ensemble des applications ministérielles et interministérielles qui interagissent avec le Système d’Information budgétaire et comptable de l’État. Un processus de rationalisation du SIFE a été engagé voilà près d’une dizaine d’années à l’occasion du déploiement de Chorus. Ce processus, piloté par l’AIFE au travers de la mission urbanisation, se poursuit en tenant compte des évolutions des SI ministériels et de l’écosystème Chorus.

En qualité de référent de la zone Finances du Plan d’Occupation des Sols du SI des Services Publics de l’État, piloté par la Direction interministérielle du numérique et des systèmes d’information et de communication de l’État (DINSIC), l’AIFE est consultée sur l’ensemble des projets ministériels de taille significative dont le périmètre fonctionnel présente des adhérences fortes avec le SI Chorus.

En dehors des activités récurrentes que constituent la révision périodique des contrats de progrès ministériels et la mise à jour de la cartographie du SIFE symbolisée par la « marguerite » (voir ci-après), les travaux de la mission urbanisation incluent également l’instruction des demandes d’interfaçage au SI Chorus, au regard des critères d’opportunité, de faisabilité et de retour sur investissement. Elle est également responsable des chantiers d’étude visant à améliorer l'interopérabilité entre les différents composants applicatifs du SIFE.

Les applications du SIFE

Le SIFE est actuellement constitué d’environ 250 applications qu’on peut catégoriser de la manière suivante :

  • des applications métiers qui génèrent de l’information financière en amont de l’exécution budgétaire et comptable (ex : gestion des taxes d’urbanisme, gestion des subventions de la Politique de la Ville) ;
  • des applications financières dont le périmètre fonctionnel n’est pas couvert par Chorus (ex : gestion des régies d’avance et de recette) ;
  • des applications de gestion des ministères financiers qui participent de la tenue de la comptabilité générale de l’État (ex : applications de recouvrement des recettes fiscales de l’État, applications de gestion de trésorerie et de la dette) ;
  • des applications de tenue de référentiels transverses à la fonction financière de l’Etat (ex : application FARANDOLE de la direction du budget, nomenclature budgétaire de l’État) ;
  • des applications décisionnelles qui croisent des données métiers et financières à des fins de pilotage opérationnel.
Positionnement des applications du SIFE sur le POS SI des services publics français
Positionnement des applications du SIFE sur le POS SI des services publics français
Nombre d'applications du SIFE / ministères
Nombre d'applications du SIFE / ministères

L’AIFE, en sa qualité de maîtrise d’ouvrage déléguée du SI Chorus, veille à ce que chacune des demandes d’évolution émanant des ministères ou des directions réglementaires (DB, DGFiP), concernant les applications du SIFE, respecte les principes généraux d’urbanisation mis en place sur la zone Finances et s’inscrive dans une logique de simplification et/ou de rationalisation.

Cette démarche, initiée en 2008 avec la mise en place des premiers contrats de progrès ministériels, a permis de contribuer significativement à l’atteinte du retour sur investissement de Chorus en simplifiant le « paysage applicatif » des ministères, via le dé-commissionnement de nombreuses applications informatiques au profit du SI Chorus. Les contrats de progrès font régulièrement l’objet d’une révision avec chacun des ministères.

Nombre d'applications ministérielles éteintes fin 2017 au profit du SI Chorus

75

Bilan 2017 et perspectives

Au cours de l’année 2017, ce sont les contrats de progrès des ministères financiers, de la Justice et des Armées qui ont été profondément revus afin de tenir compte des évolutions des SI ministériels et de celles du SI Chorus.

Le périmètre des applications ministérielles interfacées à Chorus s’est élargi :

  • l’intégration dans Chorus des dépenses et des recettes du budget annexe de la Direction de l'information légale et administrative (DILA), a donné lieu en 2017 au raccordement de deux nouvelles applications, l’une liée à la paie des agents (PLEIADE) et l’autre aux recettes non fiscales (ORACLE) ;
  • les travaux d’interfaçage des Systèmes d’Information logistiques du ministère de la Défense se sont poursuivis avec le raccordement à Chorus de l’application ARES du Service du Commissariat aux Armées ;
  • l’obligation de dématérialisation des factures sur le portail Chorus Pro a donné lieu par ailleurs au raccordement de l’application AGFA du Service des Essences des Armées pour les factures dématérialisées émanant des fournisseurs de produits pétroliers, ainsi que de l’application CRISTAL du ministère des armées pour les dépenses payées en régie.

Le déploiement de Chorus Formulaires s’est poursuivi en particulier au sein du ministère de l’Intérieur dans les services de la Police Nationale et dans les Préfectures. À cette occasion, les applications ministérielles GIBUS et NEMO-COM sont mises en extinction au profit de la solution interministérielle.

La mise en place d’un premier modèle de comptabilité analytique avec Chorus CAN pour le maintien en condition opérationnelle du domaine terrestre constitue également l’opportunité pour le ministère des armées de mettre en extinction plusieurs applications dans ce domaine au fur et à mesure de la mise en production des modèles associés.

Les travaux d’urbanisation comptable, destinés à faire passer progressivement les applications de gestion remettantes en comptabilité à un mode de transmission de type CRE (Compte rendu d’évènement) se sont poursuivis en 2017. L’application SATURNE de la Caisse des Dépôts et Consignation est désormais raccordée en mode CRE à Chorus.

Des réflexions ont par ailleurs été menées en 2017 sous l’angle de l’urbanisation. La première visait à mieux synchroniser les échanges entre le SI chorus et le référentiel SIRENE de l’INSEE en particulier sur les Tiers Entreprises, la seconde à dématérialiser la procédure des virements en devise étrangère depuis Chorus vers la Banque de France.

Les travaux d’urbanisation se poursuivront en 2018, en lien avec les chantiers de transformation et de modernisation de l’Action publique (AP 2022).