Menu Fermer

Le Système d'Information Financière de l'Etat

Le Système d’Information Financière de l’Etat (SIFE) regroupe l’ensemble des applications ministérielles et interministérielles qui interagissent avec le Système d’Information budgétaire et comptable de l’État.

Cartographie du Système d'information Financière de l'Etat
Cartographie du Système d'information Financière de l'Etat

Les applications du SIFE

Du point de vue applicatif, le SIFE regroupe l’ensemble des applications ministérielles et/ou interministérielles qui génèrent, traitent ou exploitent des informations financières :

  • Ressources : Autorisations d’Engagement (AE), Crédits de Paiement (CP) ;
  • Dépense : demandes d’achat, marchés, commandes, subventions, baux, décisions diverses, services faits, factures, demandes de paiement… ;
  • Recettes non fiscales : factures internes ou externes;
  • Nomenclatures budgétaires et comptables ;
  • Immobilisations : Actifs immobilisés, biens immobiliers
  • Ecritures comptables ou événements de gestion donnant lieu à écriture comptable ;

Le SI Chorus, en tant que Système d’Information Budgétaire et Comptable de l’Etat se situe au cœur du SIFE.

Les 250 applications qui composent actuellement le SIFE peuvent être regroupées selon cinq grandes catégories :

  • applications de gestion à dominante métier (AMM-applications ministérielles métier) qui génèrent de l’information financière en amont de l’exécution budgétaire et comptable ;
  • applications de gestion logistique ou d’achats au sens large : SILs (Systèmes d’Information logistiques) ministériels, SI achats ;
  • applications financières dont le périmètre n’est pas couvert par Chorus (ex : régies d’avance et de recette, recouvrement des recettes fiscales et non fiscales de l’Etat, paye et pensions des agents de l’Etat…) mais qui participent à la tenue de la comptabilité générale et budgétaire de l’Etat ;
  • applications de gestion/administration de référentiels externes dont le SI Chorus est consommateur ;
  • applications ministérielles orientées pilotage/aide à la décision qui croisent des données métiers et des données financières.

Elles recouvrent des domaines fonctionnels variés :

Un processus de rationalisation du SIFE a été engagé voilà près d’une dizaine d’années à l’occasion du déploiement de Chorus. Ce processus, piloté par l’AIFE au travers de la mission urbanisation, se poursuit en tenant compte des transformations des SI ministériels et de l’écosystème Chorus.

En dehors des activités récurrentes, comme la révision périodique des contrats de progrès ministériels qui formalisent les trajectoires applicatives des applications du SIFE, les travaux de la mission urbanisation de l’AIFE incluent l’instruction des demandes d’interfaçage au SI Chorus, au regard des critères d’opportunité, de faisabilité et de retour sur investissement. La mission urbanisation a également en charge des chantiers d’étude d’opportunité, de faisabilité ou d’impact visant à rationaliser le SIFE ou améliorer l’interopérabilité entre les différentes applications qui le composent.

L’AIFE veille à ce que chacune des demandes d’évolution émanant des ministères ou des directions réglementaires (DB, DGFiP), concernant les applications du SIFE, respecte les principes généraux d’urbanisation mis en place sur la zone Finances et s’inscrive dans une logique de simplification et/ou de rationalisation.

Nombre d’applications du SIFE / ministères
Nombre d’applications du SIFE / ministères

Les réflexions interministérielles sur le système d’information financière de l’Etat et les travaux d’urbanisation associés reposent sur des principes simples, arrêtés en Comité d’Orientation Stratégique,

  • Le mode de droit commun d’entrée des données dans Chorus est la saisie transactionnelle ;
  • Les fonctionnalités financières portées par les applications ministérielles de gestion et assurées par Chorus sont mises en extinction ;
  • L’offre de service interfaces de Chorus et les spécifications détaillées associées constituent les seules modalités d’échanges par interface, autorisées entre les applications externes et le SI budgétaire et comptable de l’Etat

L’urbanisation du Système d’Information Financière de l’État

L’AIFE, en qualité de référent de la zone finances du SI de l’État a pour mission de piloter l’urbanisation du SIFE. Elle a donc poursuivi en 2020 la mise à jour des contrats de progrès ministériel avec les maîtrises d’ouvrage concernées ainsi que l’instruction des demandes de raccordement d’applications au SI Chorus, émanant des ministères. Ces travaux sont guidés à la fois par une volonté de dématérialiser toujours davantage les actes de gestion  tout en veillant au maintien de la cohérence globale du SIFE et à son retour sur investissement.

À titre d’illustration, une étude a été menée en 2020 en vue de dématérialiser l’ensemble des prélèvements sur recette donnant lieu à un avis de règlement vers les collectivités, au travers d’une nouvelle interface entre Chorus et l’application Hélios de la DGFIP. La réalisation de cette interface est en cours.

Parallèlement, l’offre de services d’interfaces AIFE innove au travers de la mise en œuvre progressive d’APIs qui offrent aux ministères des facilités de développement et permettent des échanges plus synchrones avec Chorus. En 2020, les travaux ont porté sur les tiers fournisseurs et les biens immobiliers. D’autres APIs sont d’ores et déjà en construction, notamment sur la demande d’achat. Ces travaux participent de l’agilité globale du SIFE en fluidifiant les échanges entre les applications ministérielles et le SI Chorus.